Bienvenue chez Ubu

Publié le par CaroB

Quand on a le nez plongé dedans, on ne se rend pas toujours compte à quel point l'EN (l'éducation nationale pour les non initiés) est un monde parallèle totalement ubuesque. Et puis parfois, à la lueur d'une semaine particulièrement étrange, on parvient à avoir ce recul nous permettant de constater qu'on marche un peu sur la tête.

Cette déception en première instance: Ma chef avait décidé d'augmenter ma note administrative de manière assez généreuse cette année afin de me témoigner sa reconnaissance. Ca ne sert pas à grand chose mais ça fait toujours plaisir. C'était sans compter sur le rouleau compresseur de notre beau mammouth : je viens de recevoir un courrier du rectorat me stipulant que cette augmentation était vraiment disproportionnée (0,5 point: tout est relatif) et totalement injuste par rapport à l'ensemble du corps professoral et que par souci d'équité..; ma note était revue à la baisse. voilà, voilà... derrière son petit bureau terne, un personnel administratif quelqconque, qui ne connaît donc absolument rien de mon travail, a décrété qu'il fallait que je sois un bon petit fonctionnaire, noyé dans une moyenne médiocre, comme tout le monde. Vous imaginez aisément la conséquence d'un tel système? Il ne faudrait qu'un pas pour qu'on se dise "puisqu'on veut que je sois simplement dans cette moyenne..; je vais m'en contenter". Fort heureusement et sans démagogie excessive, si j'ai choisi ce métier ce n'est pas pour ce magma de supérieurs cravatés et empesés mais bien pour les gamins que j'ai en face de moi quotidiennement. donc.. qu'importe.

En seconde instance, plus drôle : ce conseil pédagogique au sein duquel nouis étions censés organiser la fin de l'année scolaire. On n'en a, en fait, parlé qu'une petite demi heure sans aboutir à grand chose de concret car il y avait beaucoup plus urgent: constituer la fameuse liste de fournitures pour la rentrée prochaine.

On y a passé plus d'une heure. Notre principale a exigé que tout soit absolument précis et détaillé ( à sa décharge..; elle a face à elle des fédérations dde parents d'élèves qui ne transigent pas sur la taille des cahiers et qui peuvent ergoter des heures afin de bannir définitivement le fameux 24 / 32 bien trop lourd en comparaison du 21/ 29.7)

Oui mais quand même: nous avons donc débattu : stylo plume ou stylo effaçable? taille crayon à réservoir ou pas? règle en plastique rigide ou flexible? dimension de la règle: 20/ 30 /40 cm? les crayons: hb ou 2b? le blanco: on 'interdit? on accepte le rouleau en forme de souris? la colle: en tube ou en bâton? le porte vues: 60 ou 80 vues? et les crayons de couleur: par 6 ou 12? les protège-cahiers: petits ou grands rabats? on accepte les cahiers à couverture plastifiée? bon ok.; pas de débat sur la taille du cahier, on a compris: le 24/ 32 est mort et enterré.

Naîvement, je pensais qu'on indiquerait sur cette liste indicative: une trousse remplie et complète, des grands cahiers, des feuilles, des copies. Et qu'en 10 minutes, ce serait plié.

non: 1h30....

En revanche: que va-t-on faire de nos petits pendant qu'une majorité de profs va s'occuper des journées de révision de 3°.. balayé. Quel planning de réunions, formations pour les derniers jours de juin et les premiers de juillet..; bâclé. Il y avait plus important: le taille crayon à réservoir et le tube (oups non.. sacrilège) le bâton de colle.

Commenter cet article